• Paru dans "7 à dire", juin 2010

    Histoires de voix......_______________________

     

    Shéhérazade, mille nuits de contes.

    Mille nuits dans sa voix. Et alors…

    La formule sacrée précède l’apparition de l’événement. A ce moment les dés sont jetés et réinventent un monde.

    Le souffle suspendu à la voix. La voix en suspens.

    Quelle était sa voix ?

     

     

    La voix humaine du vent à Ouessant.

     

     

    Le cri d’Œdipe, le terrible cri d’Œdipe qui a aimé Jocaste. Œdipe aux yeux crevés, guidé par la voix de sa fille Antigone.

     

     

    Dans le plaisir, dans la douleur, le gémissement, le cri.

    Ce qui nous échappe, ce qui nous est arraché. Nous voilà objet, toute résistance abolie.

    A un moment donné, il nous faut céder.

     

     

    J’ai aimé sa voix.

    Peut-être ne l’ai-je aimé que pour sa voix. Grave. Ardente. Une voix de sang, de muscles, de tripes, de sexe. Sa voix comme une flambée, une brûlure, un embrasement, une irradiation. Sa voix, épiphanie et orient de mon désir.

    (...)

     

    (extraits d'un travail en cours)

    _____________


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :